Texte à méditer :  

L'Histoire se joue d'abord comme un drame et se répète comme une comédie.

   Jacques Ellul

N'oubliez pas :

Vient de paraître

00 Chrono.jpg

La Société
+ AG 2007 Belin-Beliet
+ AG 2008 Cazaux
+ AG 2009 Arcachon
+ AG 2010 Lanton
+ AG 2011 Andernos-les-Bains
+ AG 2012 Arcachon
+ Activités
+ Association
+ Fédération Historique du Sud-Ouest
+ Sociétés amies
Publications
+ Auteurs
+ Derniers Bulletins
+ Diffusion en librairie
+ Editions de la SHAA
+ Prochain Bulletin
+ SHAA Articles
+ Sommaires Bulletins
AAPM - Musée
Archéologie
Archives
Art et Culture
Biographies
Dictionnaires
Forêt
Gastronomie
Géographie
Histoire
Linguistique
Littérature
Marine
Médecine
Ostréiculture
Patrimoine
Pêche
Recueils-Souvenirs
Sciences
Tourisme
Webmestre - Infos
Ecrire à Administrateur  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile
150e anniversaire d'Arcachon - 042 - Des violons dans le désert

Draparc.jpg

150e anniversaire d'Arcachon

Chronique n° 042


Des violons dans le désert.

* * *

Dès les années 1840, l’avenir d’Arcachon, ville de plaisirs, se trouve inscrit, non seulement dans les divers établissements qui s’y installent mais aussi dans les distractions offertes aux baigneurs. Rappelons, en 1841, les aventureuses promenades à dos de dromadaires baptisés égyptiens, à travers les dunes de la Petite montagne d’Arcachon. Arrivons, la même année, à la première grande fête, le 26 juillet, jour de la Sainte-Anne, à Notre Dame d’Arcachon. La journée s’illustre par des cérémonies religieuses et par des courses nautiques à la rame, organisée le long des établissements de bains. Des tilloles s’affrontent, montées, soit par deux hommes, soit par deux femmes. L’autochtone paie vraiment de sa personne pour le plus grand plaisir des baigneurs et pour le renom d’Eyrac !

 

Le 25 août 1843, a lieu la première messe en musique célébrée dans la chapelle Notre-Dame, pour bénir la “Compagnie générale du littoral d’Arcachon”, une nouvelle société de pêche. Et le chroniqueur du “Mémorial bordelais” de s’extasier : "un orchestre se faisant entendre au milieu des dunes, en face de la solitude perpétuelle du Bassin, n’est-ce pas un indice irrécusable de la marche progressive de la civilisation qui pousse l’industrie et même les Beaux arts, là où il n’y avait, jusqu’à nos jours, que le désert et le silence ?".

 

Changement de style : en 1849, l’hôtelier Gaillard distrait sa clientèle avec, notamment, des courses sur échasses. Vive le folklore ! En 1853, le 24 juillet, le maire de La Teste, Lamarque de Plaisance, organise une grande fête de charité, à laquelle assiste tout ce qui compte dans le quartier, avec, au premier rang et toutes décorations au vent, le préfet de Mentque et le général de Tartas, un audacieux et très populaire "sabreur" dans la conquête de l’Algérie mais très dévoué dans l'essor d’Arcachon. Au programme des réjouissances : des régates à la rame et à la voile. Ces dernières comportent deux séries, celle des goélettes de huit à quinze mètres, de bien beaux bateaux, puis celle des autres embarcations. Il faut parcourir un circuit balisé par les deux vapeurs qui, habituellement, relient La Teste à l’Espagne. Le prix de cent francs, offert par le ministre de la Marine, va à “La Sibylle” de M. Saint-Martin et à “La Gitane”, le bateau des Douanes. L’année suivante, en 1854, période de la guerre de Crimée et de plusieurs naufrages dans les passes, se fonde la “Société des régates et des fêtes charitables”, présidée par Lamarque de Plaisance. Quatre courses, dont celle des goélettes de huit à quinze mètres et celle des chaloupes, opposent des pilotes testerins à ceux de Pauillac, de Royan et de Blaye. Le soir, d’innombrable bateaux offrent la vision d’une massive pêche aux flambeaux. Le spectacle est, s’exclame-t-on, "prodigieux". Et c’est ainsi qu’Arcachon devient un site privilégié pour les régates à la voile. Par contre, pour parvenir facilement par voie de terre dans la station balnéaire, c’est une autre histoire.

A suivre...

Jean Dubroca

Chronique sur Radio Côte d'Argent - 90,4 Mhz

(vendredi 23 mars 2007)

Blasonarc.jpg


Date de création : 11/05/2007 • 10:18
Dernière modification : 18/07/2007 • 11:19
Catégorie : 150e anniversaire d'Arcachon
Page lue 1234 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Les Tests de Buch

[ All of fame ]

01 - le premier
02 - le deuxième
03 - le troisième

Votre agenda

Inscrivez-vous !


Cliquez ici pour rejoindre Histoire-Traditions-Bassin-Arcachon

Météo

Voir la webcam



Marées
Mots gascons

Cercatz dens los noms de

Gasconha.com





Nouvelles d'ailleurs
Qualité de l'air






Indice de la qualité de l'air à Arcachon

Une visite s'impose

Les sites incontournables des amoureux du Bassin et de son histoire :

http://leonc.free.fr

www.arcachon-nostalgie.com

conçus par des membres de la Société Historique.

Visiteurs du site

   visiteurs

   visiteur en ligne

^ Haut ^

Société Historique et Archéologique d'Arcachon et du Pays de Buch

Maison des Associations - 51 cours Tartas 33120 Arcachon - Tél 05 56 54 99 08

Permanence le mercredi de 14 h 00 à 17 h 00 ou sur rendez-vous


GuppY - http://www.freeguppy.org/    Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL   GuppY - http://www.freeguppy.org/

Document généré en 3.36 secondes