Texte à méditer :  J'adore les histoires que je connais déjà... Ce sont les meilleures.   Edward Franklin Albee

N'oubliez pas :

Vient de paraître

00 Chrono.jpg

La Société
+ AG 2007 Belin-Beliet
+ AG 2008 Cazaux
+ AG 2009 Arcachon
+ AG 2010 Lanton
+ AG 2011 Andernos-les-Bains
+ AG 2012 Arcachon
+ Activités
+ Association
+ Fédération Historique du Sud-Ouest
+ Sociétés amies
Publications
+ Auteurs
+ Derniers Bulletins
+ Diffusion en librairie
+ Editions de la SHAA
+ Prochain Bulletin
+ SHAA Articles
+ Sommaires Bulletins
AAPM - Musée
Archéologie
Archives
Art et Culture
Biographies
Dictionnaires
Forêt
Gastronomie
Géographie
Histoire
Linguistique
Littérature
Marine
Médecine
Ostréiculture
Patrimoine
Pêche
Recueils-Souvenirs
Sciences
Tourisme
Webmestre - Infos
Ecrire à Administrateur  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile
150e anniversaire d'Arcachon - 012 - Un thermomètre sous la dune

Draparc.jpg

150e anniversaire d'Arcachon

Chronique n° 012


Un thermomètre sous la dune

* * *

Le microclimat arcachonnais constitue un des éléments qui explique beaucoup du développement de la ville. Mais il ne faudrait pas croire qu’il en fut toujours ainsi dans cette très, très, longue maturation d’ Arcachon. Pour s’en convaincre, on dispose d’un étonnant témoignage qui, sur près de 8000 ans d’histoire, prouve qu’en matière de climat, rien n’ est jamais vraiment stable.  Ce témoignage, on le trouve dans ces lignes noires qui strient horizontalement la Grande dune du Pilat. On les appelle  des paléosols. Le premier, presqu’au ras de la plage, indique qu’une forêt se trouvait là, voici huit millénaires. Dans cette forêt marécageuse poussaient des pins mais aussi des noisetiers, des bouleaux et des saules. Toutes plantes qui prouvent alors l’existence d’un climat froid de type continental, genre celui du fin fond des plaines de la Prusse actuelle. 


     Deux mètres au-dessus et deux mille ans plus tard, voici le deuxième paléosol. Le climat est devenu plus sec  et les vents soufflent plus fort qu’avant. Il en reste un sol gris-beige. Et même, à l’est, un étang. Continuons de gravir la Grande dune. Encore une vingtaine de mètres pour parvenir  là où l’on peut grattouiller le paléosol numéro 3,  un sol âgé de  trois mille ans.  On y trouve des traces de pins et de noisetiers et surtout, surtout, des preuves évidentes de la présence de l’homme. D’abord, des entassements de coquillages notamment d’huîtres plates. Ce qui veut dire que nos ancêtres affamés en mangeaient beaucoup et que, comme nos ostréiculteurs aujourd’hui  renforcent les chemins défoncés des ports, nos lointains ancêtres utilisaient ces coquilles d’huîtres pour remblayer leur pas de porte. Extraordinaire raccourci que cette pérennité des mêmes gestes humains, à 3000 ans de distance. 

    Dans cette même forêt, on trouve des silex taillés, des assiettes du moyen âge, de la menue monnaie égarée depuis le 16è siècle et d’ étonnants fours à goudron pour distiller le bois résineux et même du matériel permettant la production de sel, à partir du sable, selon une technique mise au point voici près de 2500 ans. De 1500 à 1650, tout cela va disparaître sous une nouvelle dune, formant le quatrième paléosol. N’empêche : cela prouve bien que la vallée de l’Eyre n’a pas été le seul lieu d’ installation lointaine  des hommes sur nos rivages.
    D’ailleurs, à l’emplacement même de l’ Arcachon actuel, n’a-t-on pas  découvert des haches polies et des grattoirs ? Vous le voyez bien que
l’histoire d’ Arcachon ne remonte pas à l’apparition de la station balnéaire et que ces hommes du lointain passé ont contribué à bâtir ce que nous vivons  aujourd’hui. Bien d’autres leur succéderont, mais c’est une autre histoire.
 
A suivre ...

Jean Dubroca

Chronique sur Radio Côte d'Argent - 90,4 Mhz

(30 janvier 2007)

Blasonarc.jpg


Date de création : 02/04/2007 • 12:03
Dernière modification : 10/08/2007 • 16:16
Catégorie : 150e anniversaire d'Arcachon
Page lue 1152 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Les Tests de Buch

[ All of fame ]

01 - le premier
02 - le deuxième
03 - le troisième

Votre agenda

Inscrivez-vous !


Cliquez ici pour rejoindre Histoire-Traditions-Bassin-Arcachon

Météo

Voir la webcam



Marées
Mots gascons

Cercatz dens los noms de

Gasconha.com





Nouvelles d'ailleurs
Qualité de l'air






Indice de la qualité de l'air à Arcachon

Une visite s'impose

Les sites incontournables des amoureux du Bassin et de son histoire :

http://leonc.free.fr

www.arcachon-nostalgie.com

conçus par des membres de la Société Historique.

Visiteurs du site

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^

Société Historique et Archéologique d'Arcachon et du Pays de Buch

Maison des Associations - 51 cours Tartas 33120 Arcachon - Tél 05 56 54 99 08

Permanence le mercredi de 14 h 00 à 17 h 00 ou sur rendez-vous


GuppY - http://www.freeguppy.org/    Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL   GuppY - http://www.freeguppy.org/

Document généré en 3.04 secondes