Texte à méditer :  L'histoire est un grand présent, et pas seulement un passé.   Emile-Auguste Chartier, dit Alain

N'oubliez pas :

Vient de paraître

00 Chrono.jpg

La Société
+ AG 2007 Belin-Beliet
+ AG 2008 Cazaux
+ AG 2009 Arcachon
+ AG 2010 Lanton
+ AG 2011 Andernos-les-Bains
+ AG 2012 Arcachon
+ Activités
+ Association
+ Fédération Historique du Sud-Ouest
+ Sociétés amies
Publications
+ Auteurs
+ Derniers Bulletins
+ Diffusion en librairie
+ Editions de la SHAA
+ Prochain Bulletin
+ SHAA Articles
+ Sommaires Bulletins
AAPM - Musée
Archéologie
Archives
Art et Culture
Biographies
Dictionnaires
Forêt
Gastronomie
Géographie
Histoire
Linguistique
Littérature
Marine
Médecine
Ostréiculture
Patrimoine
Pêche
Recueils-Souvenirs
Sciences
Tourisme
Webmestre - Infos
Ecrire à Administrateur  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile
Lège-Cap-Ferret - Documents

Documents d’archives publiés dans le Bulletin

de la Société Historique et Archéologique concernant

 

LEGE-CAP-FERRET

 

Abréviations utilisées :

A.D.G. : Archives Départementales de la Gironde

A.H.G. : Archives Historiques de la Gironde

A.M.B. : Archives Municipales de Bordeaux

B.M.B. : Bibliothèque Municipale de Bordeaux

B.M.A. : Bibliothèque Municipale d'Arcachon

Dans les documents reproduits, le style et l'orthographe d'origine ont été respectés; seule une ponctuation nouvelle a été apportée pour rendre le texte plus lisible.

 

Bulletin° 18 – 1810

 

La municipalité de lège demande à Monseigneur Charles-François d'Aviau du Bois de Sansay, archevêque de Bordeaux, de ne plus dépendre d'Andernos pour le culte.

 

A Monseigneur Charles François d'Aviaud - Dubois, comte de l'Empire, officier de la Légion d'Honneur, archevêque à Bordeaux

Monseigneur

Les soussignés habitants de la commune de Lège, longtemps privés de la satisfaction de remplir les devoirs que la religion imposés à tout Chrétien, suppor­teraient avec patience cette privation dans l'espoir de voir rétablir, avec l'organi­sation du diocèse, l'exercice du culte catholique dans leur églize ; leurs espéran­ces ont été déçues puisqu'elle a été supprimée et réunie à celle d'Andernos.

Ce serait trahir la vérité de vous dire, Monseigneur, que la commune de Lège a appris cette détermination avec calme ; au contraire nous étions indignés de nous voir ainsi sacrifiés, et obligés à un déplacement de deux lieues pour assis­ter aux offices divins qui se célèbrent à Andernos, de voir les vieillards, condam­nés à une privation absolue à cet égard et nous-mêmes, pendant le mauvais temps et au moindre dérrangement de notre santé.

Cependant après ce premier mouvement de sensibilité, bien pardonnable nous comptions pouvoir nous soumettre avec résignation à ce qu'on exigeait de nous, mais nous éprouvons, Monseigneur, que ce sacrifice n'est plus possible. D'abord par la difficulté résultant de notre très grand éloignement de l'églize d'Andernos, située à l'extrémité opposée de notre territoire, puis par un motif infiniment puissant, et que vous approuverez sans balancer, Monseigneur, celui d'avoir vu mourir nos parents et nos amis privés de tout secours à l'heure terrible de la mort. Car, pas un de ceux décédés longtemps avant l'organisation et depuis, n'a pu avoir la consolation de se réconcilier avec Dieu, ce qui a causé des scènes extrêmement affligeantes pour certaines familles.

Souffrant depuis plusieurs années, nous ne savions, Monseigneur, com­ment nous y prendre pour remédier au mal que nous éprouvons, mais aujourd'hui que nous connaissons la lettre écrite le onze mars dernier à M. le Préfet de la Gironde par S.E. le ministre des cultes, nous ne doutons plus de l'amélioration de notre situation à cet égard.

Pourquoi, Monseigneur, nous sollicitons de votre Justice et de votre reli­gion pour le bien de la notre, l'érection de l'églize de Lège en chapelle, vous priant de daigner agréer nos vœux sincères pour la prolongation de vos précieux jours et la salutation bien respectueuse que nous avons l'honneur de vous faire par la présente.

Lège, le 14 avril 1810

Signatures : Ducamin, maire - Gassian, adjoint Bouscarrut - Robert - Dubet – Boi

(A.D.G. I. V. 133)

 


Date de création : 04/12/2006 • 17:12
Dernière modification : 05/03/2008 • 11:08
Catégorie : Lège-Cap-Ferret
Page lue 1653 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Les Tests de Buch

[ All of fame ]

01 - le premier
02 - le deuxième
03 - le troisième

Votre agenda

Inscrivez-vous !


Cliquez ici pour rejoindre Histoire-Traditions-Bassin-Arcachon

Météo

Voir la webcam



Marées
Mots gascons

Cercatz dens los noms de

Gasconha.com





Nouvelles d'ailleurs
Qualité de l'air






Indice de la qualité de l'air à Arcachon

Une visite s'impose

Les sites incontournables des amoureux du Bassin et de son histoire :

http://leonc.free.fr

www.arcachon-nostalgie.com

conçus par des membres de la Société Historique.

Visiteurs du site

   visiteurs

   visiteur en ligne

^ Haut ^

Société Historique et Archéologique d'Arcachon et du Pays de Buch

Maison des Associations - 51 cours Tartas 33120 Arcachon - Tél 05 56 54 99 08

Permanence le mercredi de 14 h 00 à 17 h 00 ou sur rendez-vous


GuppY - http://www.freeguppy.org/    Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL   GuppY - http://www.freeguppy.org/

Document généré en 3.57 secondes