Texte à méditer :  

L'Histoire se joue d'abord comme un drame et se répète comme une comédie.

   Jacques Ellul

N'oubliez pas :

Vient de paraître

00 Chrono.jpg

La Société
+ AG 2007 Belin-Beliet
+ AG 2008 Cazaux
+ AG 2009 Arcachon
+ AG 2010 Lanton
+ AG 2011 Andernos-les-Bains
+ AG 2012 Arcachon
+ Activités
+ Association
+ Fédération Historique du Sud-Ouest
+ Sociétés amies
Publications
+ Auteurs
+ Derniers Bulletins
+ Diffusion en librairie
+ Editions de la SHAA
+ Prochain Bulletin
+ SHAA Articles
+ Sommaires Bulletins
AAPM - Musée
Archéologie
Archives
Art et Culture
Biographies
Dictionnaires
Forêt
Gastronomie
Géographie
Histoire
Linguistique
Littérature
Marine
Médecine
Ostréiculture
Patrimoine
Pêche
Recueils-Souvenirs
Sciences
Tourisme
Webmestre - Infos
Ecrire à Administrateur  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile
FRONDAIE Pierre - L'Homme à l'Hispano

Frondaie03.jpg

TROIS PINS, DEVANT LA MER

 

Par une heureuse et singulière coïncidence, la photographie de notre page suivante reproduit tout justement la vue même que M. Pierre Frondaie avait sous les fenêtres de son cabinet tandis qu'il achevait de travailler au roman que, si nous en croyons tous les échos, nos lecteurs suivent avec un intérêt sans cesse accru. On trouvera, en deux pages magistrales, dans la quatrième partie de l'Homme à l'Hispano, qui paraîtra la semaine prochaine, une description saisissante de la forêt et du bassin d'Arcachon. Nous avons donc demandé à M. Pierre Frondaie, en lui communiquant cette gravure, de la commenter pour nous en quelques lignes.

 

Ces trois pins devant la mer, je les connais. Ils sont des amis intimes. Des mois et des mois je les ai vus se dresser comme l'orgueil, presque nus et dépouillés de toute richesse inutile, n'ayant que leur élan pour beauté et leur sève intérieure pour porter la vie aux branches hautes. Je les connais. Ce sont de grands conseilleurs de droiture et d'équilibre. Et tout le long de la côte ils ont des frères qui leur ressemblent et possèdent les mêmes vertus. Arbres purs, sévères avec élégance, sapins du Sud !

Je ne pourrais tenter ici une description verbale de l'image que j'ai eue si souvent sous les yeux : d'abord parce qu'elle est inutile et que Napoléon avait raison de préférer le croquis au rapport, et aussi parce que, cette description, je l'ai faite de mon mieux et en m'y appliquant, dans une œuvre d'imagination dont les paysages ne sont pas inventés, mais vus. Je ne pourrais que rabâcher. Mais je vais essayer de « faire le guide ».

 

... Suivez le guide...

 

« Au bas de ces trois pins, immédiatement une descente de dune, d'environ dix mètres, descente abrupte, lourde aux pieds chaussés, mais facile aux pieds nus, et alors une plage. Une plage adorable, douce, sableuse, longue en même temps que bornée, – et où fleurissent les méduses. Presque toujours déserte. Là, j'ai vu bien souvent, vers 1912, un petit homme vêtu de blanc et de gris et qui se promenait en faisant bondir des lévriers :

 

Monsieur d'Annunzio, comme il est loin, le temps

Où nos maisons d'hier voisinaient sur la grève!

Rappelez-vous : un jour, j'allai vous voir. La sève

Coulait du cœur blessé des grands pins exaltants...

Autour de vous dansaient vos beaux chiens haletants...

 

« Temps disparus ! Mais, n'est-ce pas ? Qu'ayant quitté Fiesole, ses collines pareilles à des coupes merveilleuses, et toute la divine Italie, pour venir, quelques années, vivre en France, un grand poète ait justement, de tous les points de notre terre, choisi celui-là, c'est « une référence », comme on dit. Il fallait, dans le lieu élu par un si grand visionnaire, la présence constante de la beauté...

« La petite plage – en bas des pins, je le répète – se couvre d'un peuple charmant aux époques des vacances. Ah! que nous sommes loin de ces Amériques où des inquisiteurs étonnants mesurent la longueur des jupes quand les femmes s'en vont au bain !

« Le large fleuve que vous voyez, – cinq ou six kilomètres, – c'est le goulot de la bouteille, l'entrée du bassin qui, plus loin, s'arrondit comme une silhouette de turbot, – et qui serait le plus merveilleux des ports de mer, si les sables n'y mettaient, éternellement, le holà. Ne vous y trompez pas : quelquefois, cette entrée-là perd l'aspect débonnaire ; quelquefois les passes deviennent terribles. Chaque année, elles assassinent. Les sardiniers, cet automne même, ont eu des deuils.

« Au fond, la ligne de terre, côté Nord du bassin d'Arcachon, – donc exposée au Midi. Là commence une région qui sent l'huître, le sel et l'oiseau, une région de paysages à la Stevenson, encore mal commode et d'un charme surprenant. Puis, la côte de l'océan monte perpendiculairement vers l'embouchure de la Gironde. Donc, à la droite des pins, le bassin ; à la gauche, l'océan.

« Et si vous imaginez que vous êtes sous l'un des arbres, et que vous regardez la mer, vous avez derrière vous une forêt qui s'étend jusqu'à Bayonne. »

 

....Ici, le guide fait un petit salut et s'en va....

 

J'ai vu bien des pays. Je n'en connais pas qui soit moins barbare que celui-ci, et, cependant, il est sauvage. Mais, comme je l'ai expliqué plus haut, je n'en veux rien dire ici, trop heureux si la belle photographie, si bien éclairée, n'a pas été obscurcie par ce commentaire improvisé.

P.F.

Recueilli par Jean-Pierre Ardoin Saint Amand dans L' I l l u s t r a t i o n de 1925


Date de création : 05/04/2006 • 18:57
Dernière modification : 08/04/2006 • 12:26
Catégorie : FRONDAIE Pierre
Page lue 1486 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Les Tests de Buch

[ All of fame ]

01 - le premier
02 - le deuxième
03 - le troisième

Votre agenda

Inscrivez-vous !


Cliquez ici pour rejoindre Histoire-Traditions-Bassin-Arcachon

Météo

Voir la webcam



Marées
Mots gascons

Cercatz dens los noms de

Gasconha.com





Nouvelles d'ailleurs
Qualité de l'air






Indice de la qualité de l'air à Arcachon

Une visite s'impose

Les sites incontournables des amoureux du Bassin et de son histoire :

http://leonc.free.fr

www.arcachon-nostalgie.com

conçus par des membres de la Société Historique.

Visiteurs du site

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^

Société Historique et Archéologique d'Arcachon et du Pays de Buch

Maison des Associations - 51 cours Tartas 33120 Arcachon - Tél 05 56 54 99 08

Permanence le mercredi de 14 h 00 à 17 h 00 ou sur rendez-vous


GuppY - http://www.freeguppy.org/    Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL   GuppY - http://www.freeguppy.org/

Document généré en 2.98 secondes