Texte à méditer :  Toute l'histoire repose, en dernière instance, sur le corps humain.   Roland Barthes

N'oubliez pas :

Vient de paraître

00 Chrono.jpg

La Société
+ AG 2007 Belin-Beliet
+ AG 2008 Cazaux
+ AG 2009 Arcachon
+ AG 2010 Lanton
+ AG 2011 Andernos-les-Bains
+ AG 2012 Arcachon
+ Activités
+ Association
+ Fédération Historique du Sud-Ouest
+ Sociétés amies
Publications
+ Auteurs
+ Derniers Bulletins
+ Diffusion en librairie
+ Editions de la SHAA
+ Prochain Bulletin
+ SHAA Articles
+ Sommaires Bulletins
AAPM - Musée
Archéologie
Archives
Art et Culture
Biographies
Dictionnaires
Forêt
Gastronomie
Géographie
Histoire
Linguistique
Littérature
Marine
Médecine
Ostréiculture
Patrimoine
Pêche
Recueils-Souvenirs
Sciences
Tourisme
Webmestre - Infos
Ecrire à Administrateur  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile
Gujan-Mestras - Ancien cimetière

LE PATRIMOINE FUNÉRAIRE DE GUJAN-MESTRAS

 

LE CIMETIÈRE DE L’ÉGLISE

 

Journées Européennes du Patrimoine 2009

 

Le patrimoine funéraire, tout en suscitant un intérêt incontestable – notamment auprès des généalogistes, est, pour de multiples raisons, particulièrement menacé. L’exploration archéologique et l’étude des nécropoles les plus anciennes se heurtent, on le sait, aux problèmes posés par leur emprise foncière, souvent relativement étendue, ce qui est source de conflits avec les aménageurs.

 

En Pays de Buch, les remarquables résultats des fouilles conduites à La Teste-de-Buch, sous la direction de Philippe Jacques, autour de l’église Saint-Vincent, sur le site du plus ancien cimetière testerin connu, doivent interpeller les autorités locales.

 

Pour les périodes plus récentes, les exemples ne manquent pas de lieux d’inhumations « nettoyés » ou devenus inaccessibles sans qu’il ait été procédé aux recherches historiques et anthropologiques.

 

Quant aux cimetières encore en usage, ils ne sont pas davantage à l’abri d’évolutions destructrices ; ainsi à Arcachon et à La Teste-de- Buch par exemple. Dans les cimetières urbains en effet, la reprise des concessions abandonnées (ou considérées comme telles) et la restructuration de certains quartiers – dont certains remontaient parfois au début du XIXè siècle, ont fait disparaître un grand nombre de monuments funéraires. Même les cimetières ruraux ne sont pas à l’abri de ces rénovations.

 

Un premier constat qui peut être fait par tous, a mis en éveil les spécialistes. Beaucoup de sépultures étaient – et sont encore – signalées par des croix exécutées en fonte de fer qui se révèlent, lorsqu’on prend soin de les examiner, à la fois d’une grande variété et riches de signification. En raison de leur caractère sériel et de la condition souvent obscure de ceux dont elles marquent le lieu d’inhumation, ces croix ne bénéficient d’aucune protection, ni comme oeuvres d’art, ni comme « souvenirs historiques ». Elles sont donc doublement menacées : par les procédures administratives et par la corrosion.

 

La section d’archéologie et d’histoire de l’art des civilisations médiévales et modernes du Comité des Travaux Historiques et Scientifiques (C.T.H.S.) a proposé aux chercheurs, dès 2005, et tout particulièrement aux membres des sociétés savantes, de participer à une enquête sur les monuments funéraires.

 

La Société Historique et Archéologique d’Arcachon et du Pays de Buch avait annoncé, lors des Journées du Patrimoine de septembre 2005, son intention de s’associer à cette enquête et avait porté son choix sur le cimetière de l’église Saint-Maurice de Gujan-Mestras, à la fois pour sa localisation (et donc son ancienneté) et son caractère « rural ».

 

L’église Saint-Maurice et le presbytère ont attiré à plusieurs reprises les érudits locaux. En tout dernier lieu, Jacques Ragot avec son Histoire de la paroisse de Gujan et Jean Dazens dans Gujan-Mestras raconté par ses rues et ses lieux-dits ont livré des pans de l’histoire de ces deux édifices religieux...

 

Lire la suite en téléchargeant le document complet en PDF (4,5 Mo)

pfgm.jpg

Une étude réalisée par Michel Boyé, Aimé Nouailhas et Jacques Plantey


Date de création : 06/12/2009 • 11:52
Dernière modification : 06/12/2009 • 13:54
Catégorie : Gujan-Mestras
Page lue 849 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page

react.gifRéactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !


Les Tests de Buch

[ All of fame ]

01 - le premier
02 - le deuxième
03 - le troisième

Votre agenda

Inscrivez-vous !


Cliquez ici pour rejoindre Histoire-Traditions-Bassin-Arcachon

Météo

Voir la webcam



Marées
Mots gascons

Cercatz dens los noms de

Gasconha.com





Nouvelles d'ailleurs
Qualité de l'air






Indice de la qualité de l'air à Arcachon

Une visite s'impose

Les sites incontournables des amoureux du Bassin et de son histoire :

http://leonc.free.fr

www.arcachon-nostalgie.com

conçus par des membres de la Société Historique.

Visiteurs du site

   visiteurs

   visiteurs en ligne

^ Haut ^

Société Historique et Archéologique d'Arcachon et du Pays de Buch

Maison des Associations - 51 cours Tartas 33120 Arcachon - Tél 05 56 54 99 08

Permanence le mercredi de 14 h 00 à 17 h 00 ou sur rendez-vous


GuppY - http://www.freeguppy.org/    Site créé avec GuppY v4.5.19 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL   GuppY - http://www.freeguppy.org/

Document généré en 3.13 secondes